Magistrats et avocats en grève contre les idées

Publié le par Dialectikon

 
Le mercredi 12 décembre 2007, Éric Woerth, ministre du Budget, des Comptes publics et de la fonction publique publie un rapport.
En page 6 on peut lire concernant la Ministère de la justice :
« Examen de la possibilité de déjudiciariser (sic) le divorce par consentement mutuel, qui pourra être réalisé devant les notaires lorsque l’ensemble des conditions du divorce fait l’objet d'un accord entre les époux ».
On a bien lu « examen de la possibilité » ...
Plus bas dans la page s'affiche un encadré titré « Divorce par consentement mutuel : fini le recours au juge ? »
 
Ce point d’interrogation n’est pas anodin : c’est le seul encadré de tout le rapport qui s’interroge ainsi.
Le deuxième paragraphe commence par ces mots : « Le Conseil de modernisation des politiques souhaite… »
 
Mais voilà, nous sommes déjà dans l’impasse, le mécontentement gronde et des avocats interviennent sur tous les médias pour s'insurger contre cette décision injuste !
 
Ainsi, le gouvernement examine une possibilité, s’interroge sur une mesure, un comité de réflexion émet un souhait et une semaine plus tard des magistrats et des avocats se mettent en grève ! C'est la revanche de Pavlov !
 
Penser, réfléchir, s'interroger, souhaiter, évoquer... gageons que l'édition 2008 du Petit Larousse supprimera ces verbes rendus inutiles par nos éminents juristes.
 
La France ne se met plus en grève contre des « lois scélérates » mais contre la simple énonciation d'idées : on ne va tout de même pas se mettre à débattre, discuter, parlementer ou négocier ! « Faut pas se prendre la tête avec toutes ces embrouilles ! »
 
Vrai ou faux, tort ou raison, juste ou injuste, pertinent ou impertinent : de toutes façons c'est non !
 
Décidément, ces gens réagissent comme des enfants gâtés hurlant de colère au moindre bonbon refusé. Sans l'espoir d'atteindre l'âge de raison.
 
Et il nous reste plus qu'à pleurer avec Du Bellay la disparition de cette « France, mère des arts, des armes et des lois ».
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article