En politique la lâcheté est la chose du monde la mieux partagée

Publié le par Alain C.Toullec

"Le bon sens est la chose du monde la mieux partagée" lance Descartes dans la première page de son Discours de la méthode. S'il faut entendre par là qu'il s'agit de la raison, la faculté de démêler le faux du vrai, alors c'est absolument faux dans le cadre de la vie politique.

Drieu la Rochelle a dit quelque part : quand je me suis engagé, ma vue s'est troublée. C'est le moins qu'on puisse dire pour cet écrivain de talent tombé dans la tentation fasciste.

Quand on voit ce qui se passe vis à vis de Trump par exemple, nous nageons dans la plus folle hystérie. Luc, avec sa parabole de la paille et la poutre se retournerait dans sa tombe, s'il en avait une. 
On peut choisir la formule que l'on veut : Trump n'est pas plus coupable ou est aussi coupable que ses prédécesseurs, Clinton, Bush, Obama. C'est comme on veut. 
Fillon est dans la position du baudet de la fable de La Fontaine. Par rapport aux crimes des autres animaux qui se plaignent de la peste, l'utilisation à des fins personnels d'un budget qui lui a été alloué correspond assez bien au coup de langue de l'âne dans un pré qui ne lui appartenait pas. Alors haro sur le Fillon.

Plus l'Etat progresse dans l'envahissement à tous les niveaux de la société et de la vie privée de chacun plus se développe la généralisation de la lâcheté : en politique, c'est sans aucun doute la chose du monde la mieux partagée.

Le courage commence avec la capacité d'user de la raison. C'est difficile et cela demande de la cohérence et de l'honnêteté, de sérier les faits et de se départir de ses préjugés;

Ce qui devrait nous offusquer ce n'est pas que François Fillon ait profité du système mais que ce qu'il a fait est parfaitement légal. 
Et donc qu'il n'est pas le seul. dans toutes les collectivités locales, nous savons que cela existe. Et que dire des distributions de médailles à des proches amis ou politiques ou aux nominations de complaisance d'anciens politiques ou de syndicalistes ?

De nombreux hauts fonctionnaires et préfets sont sans affectation et donc payés à ne rien faire. Sait-on qu'il y a des postes réservés, en dehors de toute notion de compétence aux administrateurs civils ? 
Le monopole d'embauche de la CGT du livre à Paris ne choque personne. Pour le coup non seulement c'est illégitime mais c'est illégal car c'est de la discrimination au titre de l'appartenance syndicale.

Les subventions pour prendre un autre exemple sont parfaitement légales. Ce sont pourtant des détournement de fonds. Le impôts sont légaux, cela reste de la spoliation.

Si encore ces événements pouvaient faire avancer dans la public la capacité à distinguer le légal du légitime, ce serait signe qu'en toute chose malheur est bon. Hélas, je n'ai à ce sujet aucun espoir.

Je suis libertarien. cela signifie que je mets en premier la liberté de chaque être humain à vivre sa vie comme il l'entend : ni dieu, ni maître, et donc ni Etat.

En conséquence, je ne puis être filloniste ou trumpiste. Mais les imbéciles militants, pléonasme pour l'essentiel,ne peuvent comprendre qu'identifier des faits qui soient pro ou contre Fillon ou Trump ce n'est pas les soutenir ou les attaquer.

Jusqu'ici, l'affaire Fillon ne me passionnait guère, considérant cela comme une ultime péripétie entre gens du même monde se chamaillant pour des places. Je n'ai plus envie de choisir mon dictateur.

Mais ce que révèle cette affaire c'est le dépassement d'un point de non retour vers une société quadrillée par un Etat de type soviétique.

Une armée de fonctionnaires, juges, inspecteurs du travail, dont les pouvoirs ont été étendus l'an dernier, agents des impôts sans oublier les préfets auxquels s'ajoutent les militants de l'Urssaf, Carsat, qui n'ont de comptes à rendre à personne, Cipav, RSI ainsi que les syndicalistes qui contrôlent la vie des entreprises, et bien entendu la corporation des journalistes s'accrochant à garder la maîtrise de l'information, tous partageant la même idéologie, cette armée, dis-je;soumet dorénavant la société française et est en capacité de bloquer toute évolution vers plus de Liberté.

Cette progression s'est faite délibérément, pas à pas depuis la fin de la seconde guerre mondiale et sans opposition.

La dérive poutinienne des socialistes Canal Historique pour garder le pouvoir est d'autant plus inquiétante qu'en face personne ne remet en cause l'idéologie socialiste : ce n'est qu'une lutte pour le pouvoir.

Tous vouent la même haine de la Liberté individuelle et réclament toujours plus d'Etat.

Hseize Hashtable a encore une fois raison. Ce pays est foutu.

Alors, pour l'avenir : ce sera la soumission ou l'explosion ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article