Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Accueil

Recherche

5 février 2015 4 05 /02 /février /2015 13:50

Est-ce qu’une âme charitable pourrait prévenir Salmane ben Abdelaziz al-Saoud, roi d’Arabie Saoudite, le président Recep Tayyip Erdogan de Turquie, Mohamed VI, roi du Maroc, Hassan Rohani, président de la République Islamique d’Iran, Abubakar Shekau, leader de Boko Haram, Mamnoon Hussain, président du Pakistan, Abu Bakr al-Baghdadi, leader d’ISIS-Daech, l’émir du Qatar Tamim ben Hamad Al Thani, Ashraf Ghani, président de la république islamique de l’Afghanistan, tous les imams de France et de Navarre, et quelques autres que :

condamner pour adultère une femme qui a été violée, pendre ou précipiter d’une tour un homme en raison de son homosexualité, décapiter une femme parce que son manteau est rouge, flageller un homme parce qu’il est saoudien sans être musulman, violer une femme parce qu’elle est chrétienne, vouloir l’extermination des juifs, tuer quelqu’un qui ne veut pas se convertir, décapiter ses opposants, couper la main du voleur, interdire d’écouter ou de jouer de la musique, empêcher quiconque de vivre sa vie comme il l’entend, refuser à une musulmane le droit d’épouser qui elle veut, y compris un chrétien ou un athée, donner la mort à quelqu’un pour un dessin, fut-il mauvais ou dérangeant, assassiner des musulmans parce qu’ils ne sont pas tout à fait les mêmes musulmans, faire exploser des bombes au milieu de la foule, emprisonner à vie un poète pour avoir critiqué son gouvernement, brûler des livres, détruire des églises ou des temples, défigurer une fille avec de l’acide parce qu’elle fréquente un garçon qui n’est pas de la même religion, réclamer une taxe pour avoir le droit de vivre en dehors de l’Islam, pratiquer l’excision, mettre en esclavage un être humain pour le sexe ou le travail, épouser une fille pré-pubère ou quiconque sans son accord, réprimer toute expression libre…

Eh bien, il faut les prévenir que tout ça, ce n’est pas l’islam ! On a oublié de leur dire que ce n’est pas dans le Coran ! On leur cache tout ! C’est ballot.
Les malheureux ! Ils vivent dans l’ignorance alors qu’ils sont de bonne volonté et qu’ils voudraient si bien faire !

Il faut conseiller à toutes ces éminentes personnalités de découvrir l’Islam.
Pour plus d’information, c’est très simple : il leur suffit d’interroger les membres du gouvernement français qui leur diront avec précision ce que c’est que la religion de l’amour et de la paix.

En effet, pour savoir ce que c’est que l’Islam, on leur conseille d’écrire ou de contacter par téléphone François Hollande, Président de la République Française, Palais de l’Elysée, 55 Rue du Faubourg Saint-Honoré, 75008 Paris ,01 42 92 81 00 ou Manuel Valls, Premier Ministre, Hôtel de Matignon, 57 Rue de Varenne, 75007 Paris, 01 42 75 80 00

Merci pour eux.

Partager cet article

Published by Dialectikon
commenter cet article
31 décembre 2014 3 31 /12 /décembre /2014 16:54

2015 ?
Soyons fous, donc réalistes, imaginons la suppression de l’impôt sur le revenu et l’impôt sur les sociétés.


Certes cela ferait un manque un gagner immédiat de près de 125 milliards pour l’Etat.


C’est ce qu’on verrait immédiatement.


Des choix drastiques dans les dépenses seraient à faire ! Hélas, la lâcheté poisseuse de la classe politique saboterait sans doute cette Révolution.

Mais après tout, à côté des 2000 milliards de dettes et les retraites non provisionnées des fonctionnaires du baby boom, c’est une paille…

Voilà une véritable relance de l’économie !
Une relance s’élevant à 125 milliards d’euros à la libre disposition de chacun…

Ce qu’on refuse de voir : l’impact profond sur le transformation de la société et les économies en termes de finance et de fonctionnement.

Je vous propose un premier inventaire des effets positifs de ces mesures :

- Suppression du caractère imaginaire de la capacité de l’Etat à influer positivement sur l’économie en jouant sur avantages et pénalisations fiscales,
- Meilleure allocation des ressources : quand bien même les marchés seraient parfois myopes, l’Etat est aveugle et sourd,
- Des investissements des sociétés et des ménages basés sur des considérations réelles, pas sur des fantasmes de lobbys politiques,
- Aucune raison de transférer ses avoirs à l’étranger : bien au contraire !
- Aucune raison de s’exiler et de vouloir faire fortune à l’étranger pour des raisons fiscales,
- Des économies directes pour l’entreprise : plus de conseillers fiscaux et moins de comptables :
Une comptabilité orientée vers la comptabilité analytique et le contrôle rigoureux de la gestion et non le respect de la réglementation fiscale,
- Des économies directes pour les ménages : plus de conseillers fiscaux. L’investissement se ferait pour des raisons d’efficacité et non d’opportunités fiscales,
- Suppression des artifices de délocalisations de sièges sociaux et de montages juridiques spéciaux,
- Simplification des structures juridiques des entreprises,
- Suppression des contrôles fiscaux,
- Suppression des associations de gestion et des centres de gestion agréés,
- Afflux de capitaux étrangers et donc création d’emplois en masse,
- Disparition de l’essentiel du stress des entrepreneurs : ils pourraient se concentrer sur le développement de leur entreprise,
- Disparition de l’essentiel du stress des ménages : ils pourraient se concentrer sur l’achèvement de leur vie et de la recherche de leur bonheur,
- Stabilisation de l’économie : les choix d’investissement et d’embauches se feraient sur le long terme, pas de doute sur l’utilisation optimale des ressources des ménages,
- Suppression de la taxation de l’épargne,
- Suppression de tous les dispositifs d’épargne protégés au détriment de l’épargne productive, librement constituée,
- Dons et prêts d’argent sans risques autres que la confiance,

- Disparition définitive du numéro spécial Impôts de vie ouvrière de la CGT… et de tous les autres…
- Pas d’acharnement jusqu’au désespoir sur les mamies loto,
- ?

Je laisse les économètres faire chauffer les calculettes pour évaluer ce qui peut l’être.
Mais je gage que l’avantage moral, social et économique compenserait largement les 125 milliards ne rentrant plus dans les caisses de l’Etat.
Avec un revenu moindre, l'Etat serait contraint de trouver une meilleure allocation de ses ressources.
Comment fera-t-on pour financer... Je n'ai pas encore proposer de supprimer la TVA...

Partager cet article

28 décembre 2014 7 28 /12 /décembre /2014 11:19

Meanwhile...


Qui a dit que les jeux vidéos rendaient tous les jeunes stupides, apathiques ou au contraire violents ?

Voilà une collaboration plaisante et reposante !

Et pendant que des individus libres créent, innovent, jouent, travaillent, s’aiment et fêtent la vie,
des malades multiplient les interdits, volent, violent, torturent, égorgent,
au nom de leur foi, de leur dieu, de leur nation, de leur idéologie ou de leur fureur de gouverner et de contrôler les autres…

L’Homme libre est grand, et pour son bonheur la liberté est parfaite.

http://www.wimp.com/songstorms/

Partager cet article

Published by Dialectikon - dans Meanwhile
commenter cet article
28 décembre 2014 7 28 /12 /décembre /2014 11:16

Meanwhile...


15 ans ! Il fait preuve d'une énergie et une inventivité sans la moindre apparence d'effort !

Et pendant que des individus libres créent, innovent, jouent, travaillent, s’aiment et fêtent la vie,
des malades multiplient les interdits, volent, violent, torturent, égorgent,
au nom de leur foi, de leur dieu, de leur nation, de leur idéologie ou de leur fureur de gouverner et de contrôler les autres…

L’Homme libre est grand, et pour son bonheur la liberté est parfaite.

http://www.wimp.com/unbelievableguitarist/

Partager cet article

Published by Dialectikon - dans Meanwhile
commenter cet article
13 décembre 2014 6 13 /12 /décembre /2014 14:53

Meanwhile...
Pas sûr que les élèves d'Alberto Ponce ou d'Alexandre Lagoya s'y reconnaissent, mais quelle rage de vivre ! On entendrait presque Gabriela hurler son plaisir !

Et pendant que des individus libres créent, innovent, jouent, travaillent, s’aiment et fêtent la vie,
des malades multiplient les interdits, volent, violent, torturent, égorgent,
au nom de leur foi, de leur dieu, de leur nation, de leur idéologie ou de leur fureur de gouverner et de contrôler les autres…

L’Homme libre est grand, et pour son bonheur la liberté est parfaite.

http://www.wimp.com/rodrigogabriela/

Partager cet article

Published by Dialectikon - dans Meanwhile
commenter cet article
10 février 2014 1 10 /02 /février /2014 13:32



De la nuit des temps, vient de remonter à la surface un petit carnet de catéchisme.
C'était les années bénies de la plume "sergent major" et de cette petite école fribourgeoise qui m'a appris à lire et à écrire. Ce texte a été calligraphié lors de la rentrée de l'équivalent suisse du CE2. L'année suivante, j'ai rejoint la "communale" française...

Je ne veux pas froisser mes amis catholiques, mais ces quelques lignes résonnent curieusement aujourd'hui. 

Techniquement cette école, mixte, était excellente. Comme il n'y avait que trois institutrices pour 3 salles, nous travaillions à mi-temps. 
Mais le formatage de mon esprit n'a pas duré suffisamment longtemps pour être définitif.
Lorsque la pendule affichait une heure pleine, dix heures par exemple, l'un d'entre nous pouvait interrompre la classe par un vibrant "Vive Jésus !" Nous étions alors tenus de baisser la tête et de dire en choeur : "A dix heures comme à toute heure, Jésus est dans mon coeur."

Ainsi, ces premières certitudes :
"" C'est Dieu qui a tout créé.
Tout appartient à Dieu.
Dieu est le Maître.
C'est lui qui commande.
Le bon Dieu est très grand.""

Je reconnais que la foi catholique ne se résume pas à ces quelques lignes, mais je peine néanmoins à discerner un reste de libre - arbitre.

Pas vous ?
ecole-saint-charles-002.jpg

Partager cet article

Published by Dialectikon
commenter cet article
7 novembre 2013 4 07 /11 /novembre /2013 15:28

Non ! Le problème numéro un ce n'est pas François Hollande !

C'est "haro sur le baudet" et c'est bien le cas de le dire. De toutes parts on critique Hollande, on le moque, on l'incendie et les socialistes vont sans doute le sacrifier. Les individus ne les intéressent pas.

Et je ne défends pas spécifiquement le bonhomme : certes c'est le roi de la procrastination, de l'indécision et même parfois du ridicule. Un ministre bien intentionné lui déconseillera peut-être le route de Varennes...
Mais il est un symptôme et non un symbole. Lui parti, un autre prendra sa place. Pour une même politique. 
On nous dira que ce n'était pas un vrai socialiste, on nous refera le coup du culte de la personnalité et d'une route pas assez " à gauche".

Non le problème numéro un c'est le socialisme. Point final.
Car ceux qui hurlent avec les loups, tant ses anciens amis que ceux qui prétendent s'opposer, veulent prendre sa place. Ils ne veulent pas tourner le dos à l'étatisme, ils ne veulent pas remettre en cause les structures sociales du pays, ils ne fustigent pas l'idéologie dominante. Ils veulent prendre le pouvoir, ils ne veulent pas nous donner la liberté.

Pas à pas la socialisation du pays progresse, les règles, les lois, les normes enserrent les individus, entravent les initiatives au nom d'un prétendu bien commun, au nom de la sécurité, au nom de l'environnement : ce n'est pas depuis mai 2012 que la liberté régresse.

En France, cela fait au moins 60 ans.

Que vont faire les socialistes, ceux du courant officiel ?
Ils vont faire sortir de leur rang un nouveau visage qui reprendra le flambeau de la vraie route vers le socialisme. Ils mettront un peu de temps, mais leurs dogmes resteront intacts. Les dix thèmes du Manifeste du Parti Communiste de 1847 resteront les tables de la loi.

Imaginez qu'ils décident de pousser Najat Vallaud Belkacem. Elle serait probablement élue en 2017. La moindre critique, la moindre opposition et la classe médiatico-politique hurlera au racisme et à la misogynie. Facile, pratique, imparable. Fermez le ban. 

Que vont faire les représentants de la "Droite" et du "Centre".
Rien. 
Ils vont se chamailler, se disputer comme les gaulois d'Astérix pour être les premiers à casser du romain. Peut-être même vont-ils gagner les élections par un phénomène naturel de balancier.
Certains dans leurs programmes vont mettre quelques mots, au mieux quelques phrases pour se distinguer avec quelques couleurs libérales.
On entend certains défendre l'entreprise... Et promettre des actions fortes et des subventions ! Car ils n'ont rien compris. Et que l'action de l'Etat pour eux reste la seule référence.
Le socialisme, collectivisme, étatisme, appelez-le comme vous le voulez continuera de progresser. La société continuera de se fermer. On accusera "les marchés". Et comme cela ne fonctionnera pas, on se réfugiera en rêvant d'un Etat européen. Sur les mêmes bases. Puis mondial, avec une bonne gouvernance... 

La bataille de l'écotaxe restera un symbole de la non différenciation entre les partis. Je crains que l'on calme les bretons en les arrosant de subventions. Rien n'aura changé.

A l'UDI, à l'UMP, la seule question à leur poser c'est : en quoi n'êtes vous pas socialistes ? A part que vous avez, provisoirement, pas la carte du parti.

Quant au Front National ! Sa croissance attire déjà ceux de l'extrême gauche anti-capitaliste, des communistes et des socialistes, des anciens de la droite et du centre car il y a des places à prendre et le programme plait car il est franchement nationaliste et socialiste.
Manuel Valls, premier ministre de Marine Le Pen, ça irait bien, non ?


Non, François Hollande n'est pas le problème. Ni le numéro un, ni le numéro complémentaire.

Le problème numéro un est la pensée socialiste, la suprématie de l' Etat et de l'intervention publique partagée et défendue par toute la classe politique et médiatique.

Aussi, le combat est idéologique, culturel, philosophique et pratique.
Il passe par la démolition des fondements du socialisme.

Sur le chemin de la liberté, François Hollande n'est que le résultat d'un concours de circonstances.



http://www.lepoint.fr/politique/xavier-bertrand-le-probleme-numero-un-c-est-francois-hollande-04-11-2013-1751602_20.php

Partager cet article

Published by Dialectikon - dans Débat libéral
commenter cet article
27 octobre 2013 7 27 /10 /octobre /2013 21:11
Lyon, ce soir, 27 octobre 2013.

C'est curieux... Quand je dîne dans un restaurant italien, un vrai avec les nappes à carreaux et le client qui ne tient pas en place et interpelle le serveur, va voir le cuisinier pour vérifier la qualité d'origine et part en disant " multo buono", je m'attends toujours à ce qu'un gus surgisse et dégomme mon italien plus vrai que nature d'une rafale de mitraillette. Overdose du parrain ou des "incorruptibles" peut être... Surtout quand le restaurant s'appelle "chez Vito"... Pauvre Corleone...

Bon c'est vrai, venir à Lyon pour manger italien, excellente escalope de veau au gorgonzola, faut le vouloir. Surtout dans le quartier de la gare de Perrache... C'est vrai que tout est fermé le dimanche soir... Sauf "Georges"... 
Je connais. 

Au retour vers mon hôtel, la même prostituée était toujours sur sa borne. Où alors déjà de retour. Elle m'a jeté un regard et s'est replongée dans son i-phone. Ce que c'est que la technologie, tout de même.

Partager cet article

Published by Dialectikon
commenter cet article
13 octobre 2013 7 13 /10 /octobre /2013 12:10

Voilà : je publie aujourd'hui une pièce de théâtre d'inspiration libérale/ libertarienne

« Antoine, patron d’une entreprise qu’il a créée en partant de rien est hyperactif et peine à prendre du repos. Sa femme, Nadine, architecte, le presse de prendre du recul et de se ménager. Il accepte non sans mal de faire le pont de l’Ascension. Bien entendu rien ne se passe comme prévu. Sa vie déjà bien remplie est bousculée par ses deux enfants, jumeaux de 18 ans, Juliette et Kevin, les collaborateurs de l’entreprise, l’administration mais aussi une certaine Mathilde qui surgit du passé et lui change présent et futur. »

 

Les premiers lecteurs me pressent de la mettre en scène !

http://www.amazon.fr/pont-sain-dAntoine-Alain-Toullec/dp/1492786276/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1381333451&sr=8-1&keywords=le+pont+sain+d%27antoine

Partager cet article

Published by Dialectikon
commenter cet article
24 août 2013 6 24 /08 /août /2013 10:20

Exclusivité Agence France Presse Socialiste

 

Vaste « Coup de filet » contre les dealers de bigorneaux

 

La brigade de gendarmerie de Trébeurden a lancé une vaste opération visant à démanteler un trafic illégal de bigorneaux. Les « fourmis » ramassent sans autorisation ces inoffensifs escargots de mer et les remettent aux dealers chevronnés, appelés « cuisiniers » dans leur argot. Mais la plupart des ramasseurs consomment aussi leur propre production ! Les nombreux rochers et les cages d’escalier des hôtels servent de lieux de négociations. La pratique du don manuel est également très prisée de ces contrebandiers.

 

Pour se déplacer rapidement, les dealers utilisent de puissants kayaks de mer : l’un de ces « go fast » de bigorneaux a foncé de toutes ses pagaies sur les représentants de l’ordre public qui auraient pu être éclaboussés et leurs uniformes mouillés. On ne déplore malheureusement aucun blessé chez les gendarmes, car dans ce cas l’affaire aurait été d’une gravité extrême.

En passant, le dealer de bigorneaux leur a néanmoins tiré la langue de façon arrogante et honteuse. Un hélicoptère de la gendarmerie a tenté de le rattraper mais n’a pas encore réussi.

 

Une dizaine de vieux ont été appréhendés sur place après une course poursuite dans les rochers : à l’issue des gardes à vue, ils seront présentés à la justice en comparution immédiate. L’opération s’est soldée par une prise record de 653 grammes de bigorneaux. Un collectif « un bigorneau pour tous » serait en voie de constitution.

 

Le ministre de l’intérieur Manuel Tango s’est immédiatement rendu sur place et a déclaré au journaliste de l’AFPS : « l’Etat doit rendre hommage au travail généreux et dévoué des forces de l’ordre, face à ces attitudes inqualifiables qui rappellent les heures sombre de l’histoire. »

Il a aussi tancé le gouvernement de Nicolas Sarcastique : « l’ancien régime a fait deux pas en arrière dans ce marché non contrôlé, j’ai fait un pas en avant », a rappelé avec fermeté Manuel Tango.

 

« Il faut réguler ce marché d’urgence » a quant à lui estimé le ministre de l’économie Pierre Moscou-Vichy-et-Retour. « Ce trafic engendre des profits illégaux et entraîne chaque année un manque à gagner pour l’État de plusieurs milliers d’euros. C’est scandaleux dans une période aussi difficile où le gouvernement est contraint de créer des taxes chaque jour pour maintenir et développer le train de vie de l’État. »

 

Cécile Dujusant, la ministre du logement veut lancer immédiatement une réflexion sur l’habitat du Bigorneau en 2025. « Il y a urgence », s’est-elle emportée. « En attendant, il faut sévèrement taxer les restaurants qui servent des bigorneaux dans leurs plateaux de fruits de mer afin de financer un important Fonds de Secours du Bigorneau. »

 

Enfin Vincent Payonstoujoursplus a déclaré que cela relevait de la mission de l’Education Nationale de mettre sans délai au programme des écoles maternelles une action de sensibilisation pour lutter contre la Bigorneauphobie et illustrer la théorie du genre à partir de ces hermaphrodites.

 

Un fort couac gouvernemental est néanmoins apparu entre la ministre des sports, Valérie Nefourien et la porte parole du gouvernement Najat Acontrecourant. La première voulait faire inscrire le « cracher de bigorneaux » aux prochains jeux olympiques, la seconde souhaitant saisir le Comité Consultatif National d’Éthique sur ce sport dont la cruauté n’est pas à démontrer. Le premier ministre doit trancher ce différend qui fait vaciller la majorité présidentielle.

 

Contrairement aux rumeurs diffusées sur les réseaux sociaux d’extrême droite il n’y a pas eu de lancer de crevettes et de coquilles de moules en direction des forces de l’ordre lors de leur intervention humanitaire de sauvegarde du littoral.

 

Réactions politiques :

Le grand syndicaliste humaniste José Direnimportequoi exige que le « gouvernement décrète immédiatement un moratoire sur la culture du Bigorneau sur le plateau du Larzac ». Il n’est en effet pas exclu que Monsanto soit déjà en train de travailler sur des BGM. (Bigorneaux Génétiquement Modifiés, NDLR.)

 

Dans l’opposition, Jean-Louis Merduile lors d’une conférence de presse a déclaré : « Il faut immédiatement mettre en place un Grenelle du bigorneau et réunir autour d’une table de négociation toutes les parties prenantes de ce scandale : État, collectivités locales, Pôle emploi, Sncf, syndicats de la métallurgie, SOS Racisme, l’ONU, les pêcheurs à pieds et bien sûr les premiers intéressés, les bigorneaux, qui auraient intérêt à se réunir dans un collectif représentatif. »

 

Jean-Philippe Bronx-Libido, le secrétaire national du PS estime que les « trafics de bigorneaux financent sans aucun doute l’extrême droite libérale. On voit bien dans les méthodes des trafiquants la marque d’origine en voulant se soustraire à l’autorité démocratique de notre République sociale et juste. Il faut réfléchir à la dissolution de tous les partis d’extrême droite ». En effet, a-t-il ajouté : comme le PS n’est pas d’extrême droite, tous les autres partis le sont. Ils faut donc les dissoudre démocratiquement.»

 

Jean-François Toqué et François Fuyons, dirigeants de l’Union des Moules Populaires, ont fait pour une fois une déclaration commune pour fustiger le laxisme du gouvernement et affirmer qu’il n’y avait jamais eu de financement occulte du parti de droite par le trafic de Bigorneaux dans l’affaire « pétrole contre nourriture », contrairement aux insinuations de la ministre de la Justice, Christiane Tombera-Tomberapa .

 

A l’extrême droite, Marine Météo a pointé la dérive ultra-néo-turbo-libérale issue de l’après guerre et la déréglementation des marchés financiers apatrides et appeler à un Etat Fort Unique pour un Peuple Unique avec un Chef Unique afin de lutter contre tous les trafics de bigorneaux français de France face à l’immigration massive de bigorneaux étrangers.

 

Enfin, Frédéric Lerhino, journaliste au Point a interrogé le seul détenteur de toute la connaissance sur le climat, Jean Foutrel : le trafic de bigorneau est une preuve supplémentaire de l’origine humaine du réchauffement climatique. « Le marché dérégulé du bigorneau casse la chaîne alimentaire, augmente la température de la mer qui ne peut plus absorber le CO² produit par les halètements d’effort des pêcheurs. La preuve est maintenant faite : les climato-sceptiques ne sont plus que des vieux illettrés négationnistes néo-nazis d’extrême droite. »

 

Partager cet article

Published by Dialectikon
commenter cet article